Notre corps va-t-il changer avec le climat?

Des nuits plus courtes, un mode de vie moins actif, une vulnérabilité accrue à certaines maladies, et, pour les femmes, des perturbaciones tout au long de la vie hormonale. Voilà quelques-unes des modifications qui guettent les habitants de la planeta Terre dans le futur, en lien avec l’évolution du climat. Au-delà des effets immédiats des canicules et autres événements météorologiques extrêmes sur la santé, de mieux en mieux étudiés, les scientifiques se penchent désormais sur les conséquences à plus longue échéance du réchauffement climatique sur le corps humain, sa morphologie, son fonctionnement, et the behaviors that determine the health as the sommeil, the physical activity…

Les données are encore rare. « Jusqu’ici, les études ont été menées sur le court terme, par example en observant des changements physiologiques au cours d’un été, il ya encore peu de travaux sur les adaptationes compportementales à moyen et long terme »souligne Guillaume Chevance, chercheur à l’Institut de santé globale de Barcelona (ISGlobal), qui s’interestesse aux liens entre changement climatique et comportements de santé.

Le sujet s’annonce d’autant plus complexe à explorer qu’il faut tenir compte des effets directes de l’elevation des températures, mais aussi de conséquences indirectes, sur l’accès à la nourriture, les pollutions…

Sur le plan physique, les humans ne devraient pas changer radicalement d’appearance, du moins dans les prochaines décennies, avance le médecin et anthropologue Alain Froment, auteur d’Anatomie impertinent, le corps humain et l’évolution (Odile Jacob, 2013). Certainly, the large and smaller populations (like the Nilotic people in Afrique) are the mieux adapted to a chaud climate – as a large surface facilitates sweating, and a modest amount limits the production of chaleur –, explains Alain Froment. « Mais ces ces evolutions biologiques prennent des milliers d’années. They are beaucoup plus lenses that les evolutions culturelles ou technologies », note-t-il. Similarly, contrary to a croyance répandue, the increase in temperatures and the vagueness of hair does not involve pigmentary modifications. « Notre peau n’a pas de raison de foncer, car le rayonnement solaire, lui, ne va pas se modifier »insists le médecin et anthropologue.

the sommeil raccourci

Other behavioral and physiological modifications are profiled. Alors que le temps moyen de sommeil tend déjà à s’éroder ces des nières décennies dans le monde, rançon de l’évolution des modes de vie, l’élévation des températures pourrait accentuer la tendance. This is the conclusion of a vast study menée by a danoise team animated by Kelton Minor, published in mai dans la revue One Earth. The chercheurs ont eu accès à une enormous base de données de sommeil – more than 7 million d’enregistrements de nuits réalisés chez près de 48 000 people via des bracelets connected, dans 68 pais, qu’ils on corrélés à des données météo locales. When the temperatures remain elevated before the night, the individuals are asleep plus tard, they wake up plus everything and sleep for long periods of time. Au-delà of 25 °C, the probability of sleeping 7 hours a day increases by 3.5%, due to the rapport at a night or the thermometer is from 5 °C to 10 °C. « Les personnes âgées, les femmes, et les individus vivant dans les pays à faible revenu sont les most affected »écrivent les scientifiques danois.

Il vous subtract 59.55% of this article à lire. The suite is reserved aux abonnés.

#Notre #corps #vatil #changer #avec #climat

Add Comment