The product of female ejaculations is mainly made of urine

⇧ [VIDÉO] You pourriez aussi aimer ce content partenaire (after the pub)

Pendant les rapports sexuales et jusqu’à l’orgasme, les femmes expulsent des fluides plus ou moins abondants et de diverses compositions. The phenomenon of « l’éjaculation féminine » is encore aujourd’hui parfois controversé, le terme « éjaculation » étant plutôt réservé à une well-specified substance. A new study contributes to these precisions: it was found that women expel the fluids from many different façons and that one of these fluids comes from the vessie.

Over a long period of time, the fluids secreted by women for vaginal sexual stimulation are assimilable to a form of female ejaculation. More later than années, the spécialistes en urologie distinguish l’ejaculation du «giclement» (or «jaillissement»). An étude menée in 2011 in effet mis en évidence le fait que les deux phénomènes étaient charactérisés par deux fluides différents: le fluid expelled lors de l’éjaculation féminine est d’aspect laiteux et biochimiquement comparable à certains composants du sperme masculin; I liquidated him and expelled the giclement/jaillissement present when the characteristics of urine were diluted and produced in larger quantities (the women concerned are parfois characterized by «femmes fontaine»).

Dès lors, il était établi que la véritable éjaculation féminine est la libération d’un liquide épais et blanchâtre produit par la prostate féminine (from the order of quelques millilitres), so long as le giclement est l’expulsion d’un liquide dilué de the vessie (d’une dizaine de millilitres or plus). The giclement is defined as the involuntary expulsion of liquid from the female urethra suite to the stimulation of the vaginal paroxysm before or after the orgasm. More the mechanism that sous-tend ce giclement n’a pas été établi. Des chercheurs japonais ont donc mené une nouvelle étude pour mieux cerner le phénomène.

A fluid that comes from the vessie

On estimate that 5% of women are concerned by the giclement; the volumes expelled at the moment of l’orgasme peuvent atteindre plusieurs centaines de millilitres. Le phénomène est cependant à différencier de l’incontinence urinaire: ce giclement, tout comme l’ejaculation, ne survient que pendant les rapports sexuales.

Des chercheurs français ont examined the nature et l’origine de ce giclement féminin. The results of leurs travaux ont fait l’objet d’un article published in 2015 dans The Journal of Sexual Medicine. On and learned that the amounts of liquid secreted by the participants (sept women ayant reported a recurrent liquid emission and massive loss of sexual stimulation) presented comparable concentrations of urine, creatinine and acid urique — the same as cells mesurées dans des échantillons urinaires prélevés avant la stimulation sexuale et après l’éjaculation.

A réalisée échographie avant et après l’éjaculation a montré que la vessie était vide juste après l’acte. In other words, the prostate-specific antiquity (PSA) was detected by 5 participants in September, suggesting a “marginal contribution to prostatic secretions au liquide émis” to sexual rapports.

Cinq femmes (deux dans la trentaine, deux dans la quarantaine et une dans la cinquantaine) ont été recrutées pour cette nouvelle étude; toutes étaient capables de giclement pendant l’acte sexuel. Pour l’experience, la vessie a été vidée avant la stimulation sexual et les chercheurs ont introduit un dye dans la vessie (a mélange of 10 mL of indigo carmine and 40 mL of saline solution) at the aid of a catheter urethral. A sexual stimulation to this effectuée to facilitate the expulsion of secretions; celles-ci ont été recueillies dans des coupes steriles.

An encore taboo subject, who remains an explorer

Les cinq femmes de l’étude ont toutes fini par secretor un liquide (trois lors d’une stimulation sexuelle manuelle et deux lors d’une stimulation avec pénétration). Dans tous les cas, I liquidated him in question était bleu, ce qui confirm that the vessie en était la source well. Toutes avaient un bon contrôle de leur vessie, il ne s’agissait donc pas d’incontinence urinaire. Le PSA et le taux de glucose ont été mesurés dans chaque échantillon. I liquidated this positif au PSA chez quatre des participants.

The results also confirm that the main component of the substance emitted by the giclement is well from l’urine (celle-ci est néanmoins incolore et inodore). More than that, it can also contain the liquid coming from the glans of Skene — or para-urethral glans, which are situated throughout the length of the urethra chez la femme et qui constituent l’equivalent de la prostate chez l’homme.

Dans le cas des quatre femmes ayant expelled a positive liquid au PSA, il n’était cependant pas clair si cette substance était excretée au même moment ou si elle était libérée avant le liquide urinaire, car les deux fluides se mélangent dans l’urètre. Certaines questions remain sans réponse, comme le fait de savoir pourquoi certaines femmes sont sujettes à ce phénomène et d’autres non.

D’autres recherches sont nécessaires pour expliciter davantage cette «double éjaculation» féminine. They permettront également de lever le tabou que entoure le subject. An étude examining le ressenti des femmes par rapport au giclement, souligne en effet que certaines voient le phénomène comme une sensation de plaisir ultime et en sont très fières, mais d’autres éprouvent des sentiments d’inconfort, d’embarras et de honte — Des sentiments essentiellement liés à une méconnaissance du phénomène et aux incertitudes de la composition du liquide.

Source : M. Inoue et al., International Journal of Urology


#product #female #ejaculations #urine

Add Comment